Guide et actualité voyage

L’écriture chinoise : une foret de signes

L’écriture chinoise : une foret de signes

20 Mai, 2013

L’écriture chinoise est pictographique : elle se compose de signes.
Elle est la même, pratiquée partout. Elle est la seule au monde à être de type idéographique depuis ses origines. L’écriture n’est pas un pur décalque de la parole, à la différence des écritures alphabétiques. Elle se compose de caractères qui représentent chacun un mot à part entière. Vieille de quatre millénaires, elle ne relève pas d’un système alphabétique de quelques dizaines de lettres, mais de milliers de caractères.

Chaque caractère comporte douze traits en moyenne qui doivent être tracés selon un ordre préétabli. L’idéogramme peut exprimer un objet, une action, une idée, ou les trois ensembles.
Chaque caractère comporte une “clé” pour d’innombrables thèmes spécifiques : homme, foyer, clarté, feu, terre, main, guerre, etc. Par exemple, la “clé” de la parole peut regrouper “parler”, “bavarder”, “crier”, “déclamer”, “chanter”, “murmurer”…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *