Guide et actualité voyage

La religion est une affaire sérieuse aux Bahamas

La religion est une affaire sérieuse aux Bahamas

29 Avr, 2013

Pour s’en convaincre, il suffit de dénombrer les églises de multiples obédiences qui essaiment dans les iles et d’observer les foules endimanchées qui se précipitent dans la moindre chapelle le dimanche matin. Le soir, les ouailles fréquentent également les églises, répétant les chants religieux du dimanche. La vie religieuse fait partie intégrante de la vie sociale. Tradition puritaine oblige, certaines iles sont particulièrement dévotes ; ainsi à Spanish Wells, on est même allé jusqu’à interdire la vente d’alcool !
Les affaires religieuses font la Une des quotidiens locaux.
L’immense majorité des Bahaméens sont chrétiens, baptistes ou anglicans, héritage britannique oblige. Les églises adventistes, pentecôtistes, réformistes, et autres nouvelles églises aux noms folkloriques proches des sectes ont recruté des fidèles à l’instar des autres iles des Caraïbes.
L’Obeah est l’équivalent local du vaudou haïtien ou de la santeria cubaine mais il reste très peu développé, sauf à Cat Island où on le trouve sous une forme allégée. Syncrétisme entre religion chrétienne et anciennes croyances africaines, ce système de croyances populaires gouverne les relations entre les êtres animés et le monde des esprits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *